Vincent LAFOURCADE
vincent@concertsparisiens.fr
+33 (0)1 48 24 16 97
+33 (0)6 68 81 20 08
       

BARBARA FURTUNA

Voix corses

Maxime Merlandi, chant, guitare
André Dominici, chant
Fabrice Andreani, chant, guitare, cetera
Jean-Philippe Guissani, chant

Né il y a quinze ans au cœur du Nebbio en Haute-Corse, le groupe vocal Barbara Furtuna a parcouru le monde.

Fidèles aux traditions de l’île, à ses valeurs et à son histoire, Jean-Philippe Guissani, Maxime Merlandi, Fabrice Andreani et André Dominici ont ouvert une voie artistique quasiment unique, refusant de se laisser enfermer dans les clichés et les répertoires stéréotypés.

Dans leur musique, travaillée et magnifiée dans chacune de ses sonorités, dans leurs textes, empruntés au répertoire classique ou fruits de leur création et de leurs convictions, dont les mots, ont été pesés dans leur moindre signification, jaillit l’absolue nécessité d’abolir les frontières, de faire s’ériger des passerelles là où nos sociétés, frileuses, bâtissent des murs.

« Le monde est tel que nous avons envie de le construire »

« Nous pouvons agir et en finir avec une vision à court terme, résume Jean-Philippe Guissani. Le monde est tel que nous avons envie de le construire et non plus tel que nous le subissons. » De cette philosophie, est née l’essence même de Barbara Furtuna dont le nom s’il renvoie à la « cruelle destinée » de ceux qui ont été contraints à l’exil, voire à l’errance loin de leur île natale, est aujourd’hui synonyme d’échanges et de partages.

Artisans et orfèvres de leur destinée et de leurs chants, les quatre de Barbara Furtuna ont choisi le mouvement, physique et spirituel, pour s’inscrire, définitivement, dans la réalité et la modernité de notre siècle.

Des rives de la Méditerranée aux salles new-yorkaises, des villages haut perchés de Corse à la lointaine Asie, de collaborations avec l’ensemble baroque l’Arpeggiata de Christina Pluhar ou le ténor Placido Domingo (a capella), avec les musiciens belges du Duo Belem ou les musiques anciennes de Constantinople, ils font rayonner la langue corse loin de ses frontières et lui confèrent un message universel de paix et de cohésion, une main tendue au-delà des différences.

Un ancrage que l’on retrouve dans le quatrième album de Barbara Furtuna, D’anima, et ses 11 titres qui nous transportent du lointain 17e siècle avec une version revisitée de Un Ghjornu, au XXI ème siècle avec des chants empreints de l’actualité à l’instar de ce titre qui ne manquera certainement pas d’interpeller les consciences, ici ou ailleurs, quant à notre indifférence au sort des plus vulnérables : Mare Nostrum, dédié réfugiés de Syrie fuyant la guerre et le chaos au mépris de leur vie.

« L’identité est vécue aujourd’hui comme une question qui oppose. Nous pensons que l’identité est surtout un moyen de communiquer avec les autres », reprend Jean-Philippe Guissani.

Vincent LAFOURCADE
vincent@concertsparisiens.fr
+33 (0)1 48 24 16 97
+33 (0)6 68 81 20 08

VIDEOS

Derniers albums

© Copyright Concerts Parisiens 2018 - All Rights Reserved
MENTIONS LÉGALES : Site & contenus : propriété de la société Les Concerts Parisiens - Création & intégration : justincreations.fr - Hébergeur : OVH