Solistes vocaux

Alicia AMO - Soprano

Alicia Amo commence ses études de violon, de ballet et de percussion classique au conservatoire Antonio de Cabezón (Burgos), et poursuit le violon au Conservatoire Supérieur Musikene au Pays Basque (diplôme de soliste avec les plus hautes distinctions en 2007). En 2008, elle commence le  Master en violon et ses études de chant à l'Université de Graz. Elle emménage à Bâle en 2009, où elle fait ses études de Bachelor et de Master en chant à la Schola Cantorum auprès de Gerd Türk et d’Alessandro di Marchi entre autres, en obtenant avec 20/20 « la plus grande distinction ».

Elle reçoit des conseils de Christophe Coin, Eduardo López Banzo, Andreas Scholl, María Espada, Emma Kirkby, Rosa Domínguez, Carlos Mena, Richard Levitt, Ainhoa Garmendia, Ana Luisa Chova, Margreet Honig, Bernardette Manca di Nissa, etc. Parallèlement, elle suit des études de violon baroque et elle a fait partie des opera studios auprès de Pablo Maritano pour Mozart et Alberto Zedda pour le belcanto.

Rapidement, elle remporte plusieurs distinctions telles que le Premier Prix du Manhattan Music Competition et du Concurso de Ópera Mozart de Granada, ou le Second Prix du  Concurso de Canto Francesco Provenzale à Naples.

Elle se produit en tant que soprano soliste avec de nombreux ensembles et orchestres dans toute l'Europe, tels que le Kammerorchester Zürich, Café Zimmermann, Ensemble Pygmalion, Vokalakademie Berlin, l'Orchestra di Camera di Lugano, l'Orquesta Sinfónica de Burgos, l'Orquesta Sinfónica de Bilbao, l'Orquesta Sinfónica de la Radio Televisión Española, l'Orquesta Barroca de Sevilla, La Cetra Basel, B’rock Orchestra, l'Orchestre symphonique de Reinach etc. Elle chante Le Nozze de Figaro de Mozart (Susanna, rôle qu'elle travaille avec René Jacobs à Royaumont), et elle se voit confier des rôles tels qu'Aspasia dans Alceste de Gluck (avec René Jacobs dans le cadre de la Ruhrtriennale Bochum et du Festival d'Innsbruck), Angelo dans La Resurrezione de Händel (Enrico Onofri au Teatro de La Maestranza de Sevilla), Prima Grazia dans L'Orfeo de Rossi (Raphaël Pichon aux Opéras de Nancy et de Versailles), Belinda dans Dido and Aeneas de Purcell (Oscar Gershensohn à Burgos), Nunzia dans La Liberazione de Ruggiero de Caccini (Giorgio Paronuzzi au Semperoper Dresde), La Música et Proserpina dans L'Orfeo de Monteverdi (Sven Schwannberger à Hannovre), Orasia dans Orpheus ou l'inextinguible soif de vengeance d'Orasia de Telemann (Martin Gester à Strasbourg, Mulhouse, Spa et Offenburg), Gloria de Vivaldi (Jonathan Cohen à Zurich), Angelo dans l'Oratorio di Natale de Lulier (Rinaldo Alessandrini à Bâle), le rôle principal féminin dans De lo humano… y divino (Carlos Mena au Teatro de la Zarzuela de Madrid), etc. Elle chante également dans divers récitals aux côtés d'Opus Lírica, Eduardo López Banzo et Alessandro de Marchi.

Alicia Amo fonde l'ensemble Musica Boscareccia avec Andoni Mercero et leur disque Dulze Acento dédié au personnage de Francesco Corselli est élu dans la Selection d'Ópera Actual et nominé aux prix ICMA. Elle aussi est professeur à l'AIMAntiqua (Academia Internacional de Música Antigua), au Baroque Opera Studio de l’Université de Burgos et à l'Academia de Canto Histórico de l’Université de Murcia.

Parmi ses projets de la saison en cours, outre le rôle de Salomé dans le San Giovanni Battista de Stradella sous la direction de Damien Guillon à l’Opéra de Rennes et à Angers-Nantes Opéra, on peut citer Siegfried deWagner (rôle de Waldvogel) au Teatro Campoamor d'Oviedo, Don Carlo de Verdi (rôle de Tebaldo) au Teatro Real de Madrid, Così fan tutte (rôle de Despina) avec l'Orquesta Sinfónica de Granada, la création d'El Mozo de Mulas de Antonio José (rôle de Doña Clara) à Burgos, La Susanna de Stradella  (rôle-titre) à Genève, La Serva Padrona (rôle de Serpina) à Klagenfurt, Les Mystères du Macabre de Ligeti avec l’Orquesta Sinfónica de la Comunidad de Madrid, la Symphonie n° 4 de Mahler avec l'Orquesta de Euskadi, l'enregistrement de duos et solos de Benedetto Ferrari aux côtés de Carlos Mena et ses débuts à l'Auditorio Nacional de Madrid avec l'ensemble Musica Boscareccia. Elle chantera à plusieurs reprises le Requiem de Mozart avec l'Orquesta Sinfónica de Tenerife, l'Orquesta de las Islas Baleares, sans oublier le rôle de Genio dans L'anima del filosofo de Haydn avec le Haydn Philharmonic sous la direction d'Enrico Onofri à Esterháza ou encore les rôles d'Eve et Gabriel dans La Création avec l’Orquesta y Coro de la Comunidad de Madrid à l'Auditorio nacional.

© DR

LES CONCERTS PARISIENS | +33(0)1 48 24 16 97 | mentions légales | Réalisation